Simone Weil : science et perception dans Descartes

Henosophia Τοποσοφια οντοποσοφια μαθεσις uni√ersalis ενοσοφια

Il s’agit de son mémoire de fin d’études, qu’elle a écrit en 1929-1930 sous la direction lointaine de Brunschvicg: celui ci n’a pas apprécié ce travail, et l’a notée seulement 10/20. Le courant ne passait pas entre ces deux individualités si remarquables.

« Science et perception dans Descartes » se trouve au début de « Sur la science »  (page 9 à 69):

http://classiques.uqac.ca/classiques/weil_simone/sur_la_science/sur_la_science.html

Cet ouvrage court est capital pour éclairer la relation si différente à Descartes et à la science, ainsi qu’aux mathématiques, et à la religion, de Léon Brunschvicg et Simone Weil: nous commençons ici avec une nouvelle méthode, qui sera utilisée dans les quatre blogs « Mathesis universalis », et qui consiste à n’insister que sur UNE idée directrice par article, dans une intention de clarté, et pour ne pas aboutir à des articles très longs qui découragent la lecture,

Il est donc certain que nous y reviendrons souvent…

Commençons donc page 9…

View original post 371 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s